Le Kombucha (définition*) est une boisson fermentée à base de thé, acidulée et pétillante dont les bienfaits pour l’organisme ne sont plus à démontrés. Recette ici

Mais s’agissant d’une fermentation et donc d’une cuisine du vivant, il faut parfois quelques ajustements avant d’obtenir cette délicieuse boisson.

Alors si vous rencontrez des problèmes avec votre Kombucha, voici quelques solutions.

Voici quelques informations qui pourraient vous intéresser  en cas de problèmes avec votre kombucha :

De nombreuses variables sont à prendre en compte pour une bonne fermentation du Kombucha, parmi lesquelles:

    • La température (plus de 20 °C), plus il fait chaud, plus cela va vite et à l’inverse, rapprocher votre bocal de fermentation d’un radiateur si il fait trop froid).
    • Les tanins du thé : il faut un thé de qualité sans pesticide, le thé noir fermenté est recommandé parce qu’il est …fermenté.
    • La quantité de sucre : un sucre blanc, pas de sucre complet.
    • La vigueur de la souche.
    • Le ratio souche/liquide.
    • La qualité de l’eau (ni trop minéralisée ni chlorée : l’eau du robinet non filtrée est rarement appréciée par le kombucha, moisissures garanties) .
    • Un environnement trop stérilisé : ne stérilisez par le contenant en verre mais rincer le bien avant utilisation.
    • Des mains propres pour éviter d’introduire par mégarde de mauvaises bactéries.

Et si la souche ne se reproduit pas ?

Normalement un mince film transparent apparaître en surface du liquide ou directement sur la mère.

Une fois le film plus ferme, pelez les couches avec les mains propres et utilisez-les pour de nouvelles fournées, donnez-les ou laissez les grandir. Plus la souche sera épaisse et plus la fermentation sera rapide.

Si la souche ne fait pas de « bébé » tout en flottant bien, patience car il faut du temps mais au bout de 3 à 4 s sans film transparent : la mère n’a plus de vigueur et doit être remplacée.

microbiote_produits_fermentés_kombucha_souche_culture_sos_bocal_fruits_blog_food_and_humans_pascale_fremeaux

Si la souche moisit ?

Si vous remarquez des traces de moisissures sur la mère, blanches ou noires et duveteuse : jetez la souche et le kombucha et procurez-vous une nouvelle culture.

Mon kombucha est trop aigre ?

Il a fermenté trop longtemps. On peut encore le boire – en shot de vinaigrette ou en y ajoutant un jus sucré – ou bien l’utiliser comme un super vinaigre de rinçage pour cheveux.

Mon kombucha est trop sucré et pas pétillant?

Il a été interrompu trop tôt. Poursuivez la fermentation plusieurs jours ; Jusqu’à ce qu’il prenne son acidité caractéristique.

En règle générale, il est recommandé de gouter votre kombucha régulièrement pour trouver le bon équilibre ni trop acide ni trop sucré avant de passer à la seconde fermentation.

Combien de temps puis-je conserver ma boisson Kombucha ?

Plusieurs semaines au réfrigérateur mais la c’est l’odeur et le goût qui vont vous servir d’indices ; ce qui est bien avec les aliments fermentés c’est que l’on ne peut pas se tromper : la couleur est bizarre, l’odeur soupçonneuse : jetez tout et recommencez !

Je voudrais faire une pause dans la fermentation, comment mettre mon Kombucha au repos ?

Vous pouvez le conserver en le laissant reposer dans une solution de thé sucré au réfrigérateur (jusqu’à 3 mois) .

Recette Comment mettre au repos et conserver son Kombucha ? ici


Quelle est la composition de la boisson kombucha ?

Les scientifiques n’ont pas encore pu identifier toutes les composantes de cette boisson et la liste ci-dessous n’est donc pas exhaustive.

Probiotiques vivants dans la boisson :
Levures : ferments Apiculatus, ferments Mycoderma, saccharomyces, ferments Torula, schizosaccharomyces, pichia fermentans.
Bactéries : Acetobacter : A. xylinum, A. Xylinoides, A. ketogenum, A. aceti, A. pastorianum ; Gluconobacter gluconicum).

Enzymes :
Invertine – Amylase – Catalase – Saccharase – Enzyme de la présure – protéases

Acides organiques:
Acide lactique – Acide glucuronique – Acide gluconique – Acide Oxalique – Acide succinique – Acide malonique – Acide malique – Acide tartrique – Acide citrique – Acide carbonique – Tannins.

Vitamines:
Thiamine (vit. B1), riboflavine (vit. B2), de l’acide pantothénique (vitamine B5), pyridoxine (vitamine B6), cyanocobalamine (vitamine B12),  l’acide ascorbique (vitamine C),  nicotinamide (vitamine PP), menadione (vit. K)

Minéraux :
Fer – Manganèse – Magnésium – Potassium – Calcium – Cuivre – Zinc

Ainsi que 14 autres acides aminés et de nombreux autres composés (jusqu’à 1000) comme les Polyphénols, Flavonoïdes, Isoflavones etc..…

 


Partager :

Imprimer :



Partager :